Régis Parcel, psychologue 

Membre de l'Ordre des psychologues du Québec 

                                                                                    819 571-3832                                                                                                                                     

                                                                                                                                                                            


      

     

Bonjour,


Je vous souhaite la bienvenue sur mon site internet. Ce dernier vous permettra d’en connaître un peu plus au sujet de mes services, de mon approche et de mon parcours professionnel. J’espère qu’il saura répondre à vos besoins. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter. Il me fera plaisir d’y répondre.


Je suis titulaire d’un doctorat en psychologie clinique de l’Université de Sherbrooke. Je suis psychologue depuis 2008. J’accompagne en psychothérapie une clientèle adulte (16 ans et plus) souffrant de difficultés variées telles que :  

  • Dépression, épuisement (burnout)
  • Difficultés relationnelles et conjugales 
  • Troubles de la personnalité
  • Troubles alimentaires
  • Anxiété, stress, trouble du sommeil 
  • Deuil, traumatismes
  • Remises en question

 

Lorsque j'accompagne une personne en psychothérapie, j'utilise une approche intégrative. Une approche est intégrative quand elle s'inspire de plus d'un courant de pensée. Depuis 2012, je me spécialise dans une approche thérapeutique qui se nomme Psychothérapie du lien. Il s'agit d'une approche humaine, relationnelle et qui vise des changements en profondeur au niveau de la personnalité. 


Je suis membre de quelques associations :

 

J'accepte certains mandats de l'IVAC (http://www.ivac.qc.ca/). Dans certaines conditions, je collabore aussi auprès de programmes d'aide aux employés (PAE). En complément à mon travail en cabinet privé, j'enseigne à l'Université de Sherbrooke. Je suis chargé de cours et superviseur clinique. 

Notez que le genre masculin n’est utilisé que pour alléger le texte.